CANICROSS: UN SPORT TROP FACILE?

Source: l'excellent blog BETE DE COURSE

À toi qui penses, sans jamais avoir essayé, que le canicross est quelque chose de « facile » puisque c’est le chien « qui fait tout le boulot », sache que tu te mets le doigt dans l’oeil.

 

Tu l’ignores peut-être encore, mais le canicross est un sport exigeant, encadré par des fédérations et des règles. Je vais tenter de te faire changer d’avis en te listant les principales qualités humaines et techniques que le canicross requiert.

Une bonne condition physique

Bien sûr, le canicross est un sport accessible à tous, tout comme la course à pied. Mais avant d’atteler ton chien pour la toute première fois, je te conseille d’être un minimum entraîné, surtout s’il a un bon will to go (volonté de tirer). Ça commence donc par des séances en solo pour pouvoir développer les jambes et l’endurance nécessaires pour le suivre sans trop subir. Car le but du canicross n’est pas de se faire « traîner » par son chien comme tu peux le croire, mais de fournir un effort commun et simultané pour le plaisir et le confort des deux parties. Autrement dit, tu ne dois pas être boulet pour ton chien et lui ne doit pas te servir de porte-drapeau. Je ne te dis pas qu’il faut courir aussi vite que ton chien (de toute façon tu n’y arriveras pas) mais qu’il faut te remettre un minimum en forme avant de te lancer.

Canicross Lo et Lupo.
Le moindre obstacle peut se transformer en danger quand tu es lancé à toute vitesse.

De la technique

Savais-tu qu’un chien de chasse pouvait se transformer en guépard à la vue d’un chat en fuite ? Ou qu’un chien apeuré par des bruits de pétards pouvait se cabrer avec la même force qu’un étalon ? Courir vite ou posséder la Rolls des chiens ne suffit pas pour être un bon canicrosseur. Il faut aussi avoir une parfaite maîtrise de soi et de son chien pour pouvoir gérer tous types de situations. La tâche est plus ou moins difficile selon sa taille, sa puissance et sa fougue. En compétition, il faut aussi être capable de gérer les départs, ultra rapides (jusqu’à 30km/h pour les meilleures bêtes de course) et le dépassement des autres concurrents, tout en évitant les bagarres. Pour ça, tu ne disposes que d’une ligne de trait qui ressemble à un élastique géant. Bon courage ! Dans les descentes sur terrain bien gras, avec un chien lancé à vive allure devant toi, il te faudra parfois dégainer tes plus beaux appuis pour éviter les chutes. Bref, le canicross c’est loin d’être une petite promenade de santé.

De la patience

Un chien de canicross ou un chien tout court n’est jamais livré « clé en main ». Courir en parfaite harmonie à ses côtés ou relié à lui nécessite donc un peu de préparation et un apprentissage, plus ou moins long selon son tempérament. Si tu veux éviter de finir dans le fossé dès la première sortie, ton chien doit pouvoir répondre à ces quelques ordres basiques : devant, gauche, droite, stop. Ton chien devra également apprendre la politesse : ne pas sauter sur les coureurs, ni sur les chiens que vous croisez. N’oublie pas que ta ligne de trait est élastique, tu es donc à sa merci. Ca paraît assez simple comme ça, mais selon la race / le caractère de ta bête de course, ça peut prendre plusieurs semaines voire quelques mois. Tout ça demande donc un peu de patience (et beaucoup de travail), surtout si ta bête de course est aussi têtue que la mienne.

Complicité canicross.
Courir vite et bien ne suffit pas,
il faut aussi de la complicité avec ton chien.

De la concentration

Que ce soit en libre ou en tractioncourir avec son chien nécessite une attention de tous les instants. Je te conseille d’ouvrir l’oeil et de bien tendre l’oreille lors de tes sorties ou compétitions. Un gentil chien en liberté, une petite branche tombée au sol, une fine plaque de verglas ou un chat qui surgit d’un buisson… Tout ça te semble bien anodin à première vue ? Quand tu seras lancé à plus de 20km/h avec ton chien et que tu devras te racheter un coccyx à la suite d’une mauvaise chute, tu changeras peut-être d’avis. Ces situations sont encore plus périlleuses en caniVTT ou cani-trottinette où le port du casque est d’ailleurs obligatoire.

De la passion

Pour former un bon duo de canicross, il faut d’abord former un bon duo dans la vie de tous les jours. Ton chien ne mettra de l’énergie et de l’enthousiasme dans la course que s’il a envie de te faire plaisir. Le canicross est avant tout un sport d’équipe. Pour avoir une bonne connexion avec ton chien, il faut donc avoir une bonne relation avec lui. Une bonne relation est basée sur le respect, l’amour et la complicité. Tout ça ne se crée pas en un jour.

Quelle est la qualité indispensable à tes yeux pour faire un bon canicrosseur ?

Source: l'excellent blog BETE DE COURSE

Obtenir des renseignements: jourdes.lise@wanadoo.fr

Devenir partenaire du club: contact@cerdagne66canicross.fr

Identification R.N.A. : W663001608